Vous êtes ici :

Accueil Accueil Actualités Solidarité et santé Signature du 5000ième contrat de retour à l’emploi

Le site est en cours de maintenance.

Signature du 5000ième contrat de retour à l’emploi

Publié le 27 juin 2018

Favoriser le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA et des moins de 25 ans sans qualification : un engagement constant et quotidien du Conseil départemental du Pas-de-Calais.

Illustration avec la Mission Insertion par l’Emploi.

S’adapter aux besoins réels du marché de l’emploi

Depuis 2010, ce service basé Arras et sur les territoires multiplient les initiatives en vue d’aller chercher les emplois cachés et les nouvelles opportunités économiques. De mettre en œuvre aussi des opérations de formation pertinentes en adéquation avec les besoins réels du marché de l’emploi.

Une démarche qui implique un travail de prospection et de réseautage conduit en partenariat avec les acteurs locaux et institutionnels mais aussi et surtout les employeurs eux-mêmes.

Des entreprises issues de secteurs d’activités divers : l’agro-alimentaire, la logistique, les transports, les services à la personne, le bâtiment, la construction électrique, la fibre

Cette mobilisation impacte également la sphère de l’intérim avec les relations nouées avec le Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire ou encore avec le Fonds d’Aide Social du Travail Temporaire.

En cette année 2018, un cap symbolique est franchi avec la signature du 5000ième contrat de retour à l’emploi.

Retrouver un emploi et quitter le RSA

Une performance collective synonyme "de vie qui change" pour les femmes, les hommes et les familles concernés quand on sait que 91 %  des publics remis à l’emploi quittent le RSA dès la première année.

Une réussite qui permet ainsi à la collectivité de réaliser une économie substantielle sur le montant des allocations théoriquement dues à ces personnes : une économie évaluée à 33 millions d’euros depuis 2010.

Source d’inspiration pour d’autres Conseils départementaux (exemple : le Nord depuis 2016), la Mission Insertion par l’Emploiest financée à hauteur de 70 % par des crédits européens (Fonds Social Européen).